Accueil | Expositions | Concerto art exhibition | EXPOSITIONS V I S I O N S 2012 | Expositions trans-lucide 2013 | Biographie | Oeuvres | Publications | Presse | Contact | Liens
 

________________________________________________________________________________________________

Click here to download pdf

Contemporary art exhibition Yuta Strega “Concerto”

Every picture usually comes with a title; Those words guide our eyes. Yuta Strega’s paintings being highly abstract, their titles are the starting points of a journey associating colours and shapes. But should we choose to leave this anchorage behind while immersing ourselves in them immense freedom opens up.
Dr.Pr LH

At the door of her studio, the physical world surrounding Yuta Strega opens onto a long downward sloping garden where vegetal shapes and colours mingle, then stretches into an infinite rolling landscape. This is where she lives, thinks and creates, an indomitable, free, independent and autonomous woman, suffering with the world, exulting in the joys of nature and mankind, hedonistic in the act of painting.
FM Writer, translator

Yuta, the painter, smuggler into the invisible, opens up the gates of unknown worlds for us.With her paintbrushes, she reveals them to us, forever renewed in the timeless vibration of colour in movement.
Concertos.
Nothing is fixed, the eye, the body are invited to dance with matter. Between the earth and the sky, Yuta, “Moon-Sun woman”, takes us to other dimensions. The original Big Bang. Burst of creation.
Each of us can let their dream travel. An awakening of the imagination, a place of freedom, a mirror-window, the canvas.
On the other side, a descent into the depth of mystery, the journey between the cell and the cosmos becomes possible.
Universes concentrated into each  square centimeter that unfold much further than the frame.
Poetic and spiritual painting, golden and luminous.The celebration of being alive.
NG

With Yuta, one must listen to the quivering of a stranger who ends up revealing herself to every one who takes the time to look at the shapes and colours –the beautiful evidence- that both hide and reveal a major clef.
Looking, listening, reading a painting by Yuta is like following a long poem in which subtle rhymes sing together life’s colours.
Quavers, semi-quavers compose the scores of vibrant canvasses on which, as in her garden, many surprises await.

E

Translation by Julie Poux, Luxemburg.


Toute peinture s’accompagne habituellement d’un titre. Les mots orientent alors le regard. Les tableaux de Yuta Strega atteignant un haut degré d’abstraction, les titres sont le point de départ d’un parcours associant les couleurs et les formes. Mais à supposer que l’on ignore cet ancrage, quantité de libertés de cet auto-engloutissement s’ouvrent  à ces réceptacles.
Docteur, Professeur Lutz Hieber
Université Hannovre 2010


Au sortir de son atelier, le monde physique de Yuta Strega est la pente d’un long jardin où se mêlent formes et couleurs végétales , auquel succède un paysage ondulé infini. C’est là que vit, pense et crée la rebelle, souveraine, libre, indépendante, autonome, la souffrante des maux du monde et la jubilante des joies de la nature et de l’homme, hédoniste du peindre.
François Mathieu
Ecrivain , Traducteur 2010

Yuta, peintre, passeuse vers l’invisible, nous ouvre les portes de mondes inconnus. Avec ses pinceaux, elle nous les révèle, toujours renouvelés dans la vibration intemporelle de la couleur en mouvement.
Concertos.
Rien n’est figé, l’œil, le corps sont invités à la danse de la matière. Entre la terre et le ciel, Yuta , « femme Lune-Soleil » nous emmène dans d’autres dimensions. Big bang de l’origine. Jaillissement de la création.
Chacun peut laisser voyager son rêve. Réveil de l’imaginaire, espace de liberté, fenêtre-miroir, la toile.
De l’autre coté, plongée dans la profondeur du mystère, le voyage est possible entre cellule et cosmos.
Univers concentrés dans chaque centimètre carré et qui se déploient bien au-delà du cadre.
Peinture poétique et spirituelle, d’or et de lumière. Fête du vivant.

Nadine Gaudin 2010


Il faut écouter chez Yuta le frémissement d’un inconnu qui finit par se dévoiler à chacun qui prend le temps de regarder les formes et les couleurs- les belles évidences - qui
cachent et révèlent à la fois une clé majeure.
Regarder, écouter, lire un tableau de Yuta c’est de suivre dans un long poème où des subtiles rimes s’accordent et chantent les couleurs de la vie.
Croches, doubles et triples croches composent les partitions de vibrantes toiles où, comme dans son jardin, vous attendent bien des surprises.

Eliane Causse


En visite chez le ferronnier.
 Je remarque des plaques d’acier lourdes qui me séduisent immédiatement.  C’est une sorte de quadrillage  de 2 cm par 2 cm qui laisse des vides. J’entrevois la possibilité de sculptures qui joueraient  avec la transparence.  Ces vides pourront être investis par l’autre,  le spectateur. Il peut évoluer autour de la sculpture dans l’espace, mais il peut aussi la pénétrer ou la traverser :  en écrivant sur des bouts de papiers ce qu’il souhaite, en insérant son petit rouleau de papier dans le quadrillage. Ces petits rouleaux resteront intégrés à la sculpture jusqu’à ce qu’ils disparaissent emportés par le vent  ou détruits par le temps. Art de la transformation et de l’éphémère comme la vie.
Ce beau matériau  travaillé se redresse, comme l’enfant se redresse inexorablement quand il est temps pour lui de marcher. Les pieds sur la terre,  la tête vers le ciel. Dans ce mouvement  est l’intention de l’artiste. Mon intention est d’attraper un petit bout du Tout. Je vois mes sculptures installées à l’extérieur, en dialogue avec la nature,  partie du Tout qui, désormais, existe avec tout ce que cela comporte d’aléatoire, comme dans la vie : le vent, la pluie, le vieillissement, la corrosion, le froid, le chaud, la nuit et le jour. La sculpture ainsi plantée dans la lumière projette son ombre. Elle fait écho à notre part de lumière et à nos zones d’ombre.
La vie ne dure qu’un temps, la mort est au bout :  ne nous laissons pas distraire de ce qui est essentiel  nous avons autre chose à faire. La paix par exemple…
Copyright Yuta Strega - 2013 - Tous droits réservés - Mentions Légales - Contact